TITANE ET ALLIAGES DE TITANE


Le Titane est connu depuis de nombreuses années, mais son utilisation s’est seulement développée depuis 50 ans. L’expansion rapide de l’industrie du Titane tient à la polyvalence de ce métal et de ses Alliages, ainsi qu’à ses excellents rapports résistance/poids.   Les propriétés mécaniques des qualités de Titane commercialement pures sont très variables, avec de légères variations des teneurs en oxygène, azote, hydrogène et Carbone. Sa résistance élevée, son faible poids et on exceptionnelle résistance à la corrosion en font un métal traditionnellement utilisé en usines chimiques, dans les structures aérospatiales, dans les composants de réacteurs et les implants médicaux.  Le Titane se décline en deux formes crystallographiques et ses Alliages sont répartis en trois catégories :

  • Alpha
  • Alpha//bêta
  • Alliages bêta

Le Titane pur possède une structure alpha mais se transforme en forme bêta lorsqu’il est chauffé à plus de 882 °C. L’addition d’éléments d’alliage influençant cette transformation, on a développé de nombreux Alliages dans lesquels la phase bêta est maintenue à température ambiante pour donner un matériau contenant les phases alpha et bêta. Les quantités relatives de ces phases permettent d’ajuster des propriétés telles que la conductivité, l’aptitude au soudage et la formabilité.

Les feuillards en alliage de Titane sont utilisés dans les applications exigeantes telles que les composants de moteur à turbine à gaz statiques et en rotation,  mais aussi de cellules d’avions civils et militaires sous contraintes élevées.  Le Titane commercialement pur ou non allié offre une résistance à la corrosion remarquable, qui en fait le matériau privilégié pour de nombreuses applications dans l’industrie chimique.